Que faire si des problèmes surviennent après l’achat d’une voiture d’occasion ?

La garantie de bon fonctionnement

Si vous rencontrez un problème avec votre véhicule durant la période couverte par la garantie de bon fonctionnement, n’hésitez pas à vous adresser directement au vendeur du véhicule. En vertu de cette garantie, le vendeur sera responsable des frais de remorquage (raisonnables) et de réparation, et ceci même si vous avez souscrit une garantie supplémentaire. Vous n’avez en conséquence pas de franchise à payer et votre garantie de bon fonctionnement sera prolongée d’un temps égal à la durée pendant laquelle votre véhicule sera chez le commerçant pour effectuer les réparations.

En cas de problème dans l’application de la garantie de bon fonctionnement

Si vous rencontrez des problèmes tels que la mauvaise exécution du travail, des réparations constamment refusées ou retardées, envoyez une lettre recommandée de mise en demeure au vendeur et si nécessaire, à la compagnie d’assurances. Cette lettre sera accompagnée, dans la mesure du possible, de l’estimation du prix d’un mécanicien pour la réparation. Si cette démarche n’aboutit pas et que vous n’arrivez pas à vous entendre avec le vendeur, il vous faudra contacter un avocat ou l’un des organismes suivant : l’Association pour la protection des automobilistes (APA), le bureau régional de l’Office  de la protection du consommateur, CAA Québec ou la Cour des petites créances.
Sachez qu’en cas de désaccord sur l’application de la garantie de bon fonctionnement, vous disposez de trois ans, à partir de la date de constatation de la défectuosité, pour poursuivre le commerçant.

Quelques précautions

Vous n’avez peut-être qu’une garantie supplémentaire à laquelle vous avez peut-être souscrit parce que votre garantie de bon fonctionnement est terminée ou parce que votre véhicule est dans la catégorie des plus de cinq ans et plus de 80 000 km. Dans ce cas, vous allez devoir consulter votre contrat de garantie afin de connaître les démarches qu’il vous faudra effectuer. Afin d’obtenir des renseignements supplémentaires ou de clarifier les points imprécis, n’hésitez pas à communiquer avec la compagnie de garantie.
Ne faites surtout pas réparer votre véhicule par un tiers sans avoir obtenu au préalable l’autorisation du commerçant ou l’avoir mis en demeure d’effectuer des réparations, car vous perdriez toute possibilité de recours. Cette règle est également valable pour les garanties conventionnelles et supplémentaires. Et n’oubliez pas quand vous signez une autorisation de réparation d’y faire ajouter la mention « réparation effectuée en vertu de la garantie ».

Les commentaires sont fermés.

Faites une demande!