Crédit auto : L’achat d’un véhicule d’occasion

IS_131003_wm0cm_voiture-vente_sn635L’achat d’un véhicule d’occasion peut être une occasion en or ou un gouffre financier. La première des choses à mentionner est que le magasinage d’une voiture d’occasion – si l’on veut éviter de se retrouver avec une ordure – n’est pas une option qui conviendra aux paresseux. C’est une tâche assez longue qui nécessite beaucoup plus de minutie que si l’on prenait une voiture neuve. Voici les étapes à suivre pour ne pas tomber sur un « citron » et le regretter plus tard.

1- Établissez un plan

Il n’est pas difficile de trouver des autos d’occasion, il suffit de regarder les annonces. Mais avant d’y arriver, faites-vous une idée très précise de votre budget, de vos besoins et de la marge de manœuvre que vous vous accordez.

2- Choisissez attentivement

La première auto « intéressante » n’est pas forcément la bonne, il faut prendre le temps de consulter le maximum d’offres possible. Ne comparez que le comparable. Il ne faut pas s’étonner qu’une marque de luxe avec des caractéristiques relativement moyennes coûte chère. Gardez également en mémoire que l’auto la moins chère n’est pas forcément la meilleure. Si son prix est aussi bas, peut-être qu’il y a une bonne raison.

3- Inspectez minutieusement votre futur joyau

Une fois que vous avez trouvé la perle rare, il ne reste plus qu’à l’évaluer. Cette phase est plus délicate qu’elle n’en a l’air, et si vous n’avez pas d’expérience en la matière, rendez-vous chez le marchand avec un garagiste professionnel. Ses services ne seront pas gratuits, mais cela vous coûtera en fin de compte moins cher que si vous achetiez un « citron ». Le marchand n’a pas le droit de vous refuser l’inspection de la voiture. Après avoir évalué la voiture, testez-la. Peu importe les garanties que vous donne le marchand, vous devez tout palper vous-même. C’est important non seulement parce que vous saurez exactement ce que vous achetez, mais aussi parce que toutes ces informations vous aideront à négocier un prix plus équitable.

4 – Précautions supplémentaires

Une auto d’occasion a une histoire et pour éviter histoires, il vaut mieux prendre des précautions de base. Assurez-vous qu’elle n’est liée à aucun litige financier. Jetez un coup d’œil au Registre des droits personnels et réels mobiliers si la voiture vient du Québec, ou à CarProof et Carfax si elle est originaire d’une autre partie du Canada ou des États-Unis. Vous avez la possibilité de vérifier avec le nom du propriétaire ou le numéro d’identification du véhicule. Vérifiez avec les deux ! Si la voiture porte la mention « reconstruite », assurez-vous qu’on n’essaie pas de vous refiler une voiture volée. Renseignez-vous également sur le profil du marchand pour éviter les mauvaises surprises. N’achetez pas d’auto sans contrat de vente. Il n’est pas obligatoire, mais il vous protégera. Si malgré toutes vos précautions, on vous file quand même un « citron », sachez que rien ne vous oblige à la garder. Essayez de trouver un compromis avec le concessionnaire ou le marchand, mais s’il reste sourd, adressez-vous à l’Office de la protection du consommateur ou purement au tribunal.

Les commentaires sont fermés.

Faites une demande!