Articles avec le tag ‘pièges à éviter’

10 questions à poser avant d’acheter un véhicule d’occasion

S’il s’agit d’un particulier, pourquoi vend-il cette voiture ?

Découvrir pourquoi un vendeur cherche à se débarrasser de son véhicule peut vous fournir un certain nombre d’indications utiles qui pourront probablement vous aider à négocier une baisse du prix. En revanche, s’il vous donne une raison bizarre ou évasive, un signal rouge devrait se déclencher dans votre tête, vous indiquant qu’il pourrait s’agir d’une escroquerie.

Le vendeur est-il le premier propriétaire ?

Si le vendeur est le propriétaire d’origine, il sera votre principale source d’information pour la voiture. De plus, une voiture n’ayant eu qu’un seul propriétaire a de meilleures chances d’avoir été bien traitée.

D’où provient la voiture ?

La région d’origine de la voiture vous en dira long sur le type de climat qu’elle a dû affronter. Une voiture originaire de la Gaspésie, par exemple, aura probablement traversé plusieurs hivers sur des routes bien salées. Lire la suite de cette entrée »

Qu’est-ce que nous coûte réellement notre voiture ?

Sur 15 ans, une voiture peut coûter jusqu’à 100 000 $. Surprenant non ? C’est le résultat d’une étude menée par Dennis DesRosiers, de DesRosiers Automotive Consultant. Pour en arriver à cette surprenante conclusion, il a rassemblé un certain nombre de paramètres que nous avons consultés.

Les quatre gros postes de dépenses

Dennis DesRosiers a établi un classement des coûts d’un véhicule en fonction de différents facteurs, qui pour certains sont variables et pour d’autres seront fixes.

Les quatre gros postes de dépenses sont donc :

• La dépréciation du véhicule : un véhicule perd de 25 000 $ à 35 000 $ sur 15 ans selon ses estimations.

• Le coût du carburant : en se basant sur le coût actuel de l’essence, il estime qu’une berline parcourant 20 000 km par an, coûtera 25 000 $ sur 15 ans.

• Le coût de l’assurance : l’assurance de votre voiture vous coûtera de 10 000 à 12 000 $ sur 15 ans.

• Les réparations et l’entretien : selon Dennis DesRosiers, réparer et entretenir votre voiture coûtera entre 10 000 $ et 15 000 $ sur 15 ans.

Les petits frais complémentaires

Maintenant que nous en sommes à peu près à 70 000 $, nous allons prendre en compte les frais tels que l’immatriculation, le permis de conduire, les frais de stationnement, les contraventions et les frais de financement, qui vont nous aider à atteindre une facture de 100 000 $.

Et à partir de là, on comprend mieux Éric Brassard — qui a écrit le livre Finance au volant — lorsqu’il dit que « la voiture est le moyen de transport qui coûte le plus cher en comparaison des autres modes de transport alternatif ».

La perte de valeur

Malheureusement, c’est un fait bien connu, une voiture, dès qu’elle sort de chez le concessionnaire, a perdu 20 % de sa valeur, et elle perd la moitié de sa valeur en trois ans. Le seul moyen de diminuer l’impact de cette perte est de garder sa voiture le plus longtemps possible.

Le coût du carburant

Après la perte de valeur, le coût du carburant est le plus gros poste de dépenses dans le budget automobile. Ainsi, une berline consommant 8 litres pour 100 km et qui parcourt 20 000 km par an, aura coûté à son propriétaire au bout de 10 années quasiment autant que son prix d’achat.

Les réparations et l’entretien de votre véhicule

C’est un poste de dépenses qui il est difficile de chiffrer exactement, car il est très variable. Cependant, la majorité des études effectuées contredise une idée reçue, en faisant apparaître que les dépenses réalisées pour l’entretien et la réparation sont bien moins importantes que l’on pourrait le croire habituellement.

Donc, selon la firme d’analystes J.D. Power, une voiture coûte en moyenne 499 $ en entretien et réparation chaque année.

Quelles sont les garanties sur les voitures d’occasion au Québec ?


Au Québec, la loi sur la protection du consommateur impose que tout véhicule acheté ou loué dispose d’au moins une garantie, et ceci quels que soient son âge et son kilométrage. Cette garantie se nomme la garantie de bon fonctionnement et elle s’applique même si le commerçant possède sa propre garantie dite « conventionnelle », avec une couverture insuffisante ou qu’il prétend que la voiture est vendue sans aucune garantie.

Cadre de la garantie de bon fonctionnement

Pour un véhicule d’occasion, cette garantie prend effet à la livraison. Seront couvertes toutes les pièces ainsi que la main-d’œuvre requise pour garantir le bon fonctionnement du véhicule, selon les critères suivants :
>Pour un véhicule en fonctionnement depuis deux ans ou moins et 40 000 kilomètres, la durée de la garantie sera de six mois ou 10 000 kilomètres, selon le premier terme atteint.
>Pour un véhicule en fonctionnement depuis trois ans ou moins et 60 000 kilomètres, la durée de la garantie sera de trois mois ou 5 000 kilomètres, selon le premier terme atteint.
>Pour un véhicule en fonctionnement depuis cinq ans ou moins et 80 000 kilomètres, la durée de la garantie sera d’un mois ou 1 700 kilomètres, selon le premier terme atteint.
>Pour un véhicule en fonctionnement depuis plus de cinq ans et plus de 80 000 kilomètres, il n’y a aucune garantie.

Acheter une garantie supplémentaire

Certains commerçants vous proposeront d’acheter une garantie supplémentaire, il est conseillé de prendre tous les renseignements nécessaires avant de souscrire à ce type de garantie.

Qu’est-ce que la garantie légale ?

Grâce à une modification de la loi sur la protection du consommateur, la garantie légale vient compléter la garantie de bon fonctionnement en étendant sa couverture sur les véhicules de plus de cinq ans et plus de 80 000 kilomètres. La garantie légale offre également certains recours en cas de découverte de vices cachés empêchant l’usage normal du véhicule. Pour résumer, tout véhicule doit pouvoir fonctionner pour une durée raisonnable.

Peut-on transférer une garantie ?

Toute garantie, que ce soit la garantie de base offerte par le fabricant, celle du commerçant ou la garantie de bon fonctionnement, est transférable lorsque le véhicule change de propriétaire. Un particulier achetant un véhicule d’occasion dont la garantie de base du fabricant est toujours valide pourra au besoin demander l’application de cette garantie, et ceci qu’il soit le deuxième ou le onzième propriétaire du véhicule.

Faites une demande!